VBLOG 3 : L’HISTOIRE DE SON PERSONNAGE

Bonjour à vous,Nous sommes ici pour apprendre à créer l’histoire de son personnage, son passé. Je le répète sans cesse aux gens : pour être un bon rpgiste, il faut surtout maitriser son histoire. C’est l’un des piliers fondamental. Très bien, mais vous allez me dire : d’accord, mais dis-moi, je ne sais pas comment on s’y prend, par où je commence ? Pas de panique, c’est très simple.L’astuce, quand on ne sait pas par où commencer, est de prendre des bases réelles, de prendre exemple sur ce que vous connaissez, pas forcément sur le contenu mais au moins sur la forme. Votre but est de connaitre plus précisément votre personnage.

 

IDENTITÉ

 

Dans la vraie vie, lorsque l’on vous demande : « Qui es-tu ? », que répondez-vous ? « Bonjour, je m’appelle Simon, j’ai 21 ans, je suis étudiant, j’ai deux frères et une soeur. » Voila. La base. C’est ce que l’on appelle l’identité. Vous délivrez en premier lieu une sorte de carte de visite qui, très vite, donne des infos sur vous. Cette carte de visite est exhaustive : Nom, prénoms, âge, sexe, lieu de naissance, date de naissance, professions des parents, parrain, marraine, frères et soeurs, classe sociale etc… Ce sont des informations que l’on peut obtenir simplement en remplissant un formulaire. Je ne vous apprendrais rien en disant que c’est par ici qu’il faut commencer. Posez les bases de l’identité de votre personnage : en vous interrogeant sur la profession de ses parents, vous êtes déjà dans le passé de votre personnage ! Sur son lieu de naissance, vous êtes déjà dans le passé de votre personnage ! Ses grands frères, vous êtes déjà dans le passé de votre personnage !

 

UN FAIT EN ENGENDRE UN AUTRE

 

Ensuite, nous devons nous atteler au « récit de vie » et là c’est plus compliqué parce que l’on ne sait pas très bien par où commencer. En effet, remplir une fiche, c’est facile, mais raconter ce qu’il a vécu, on part de quoi ? Déjà, il faut essayer de rester logique en vous inspirant du monde que vous connaissez. De la fiche que vous avez rempli, il peut découler beaucoup de choses si l’on se pose les bonnes questions.Par exemple, si vous savez que ses parents avaient un travail extrêmement prenant, il est probable que dans son enfance, il ne les ait pas beaucoup vu. Ne pouvez-vous donc pas parler de cette absence ? Comment l’a-t-il vécu ? Peut-être avait-il une nourrice ou du moins quelqu’un qui s’occupait de lui ? Dans ce cas, quelle était sa relation avec cette personne ? Est-ce qu’ils s’entendaient bien ? Si oui, à quel point sont-ils proches ? Si non, est-ce que cela a créé des incidents ? Quels types d’incidents ? Comment se sont-ils produits ?
Ou alors, peut-être avec vous choisi des parents qui étaient au chômage ? Dans ce cas, l’on peut imaginer que la famille de votre personnage a manqué d’argent. Comment a-t-il vécu cette précarité ? Comment prenait-il le fait que son voisin avait plein de jouets et lui non ? En veut-il à ses parents ou est-ce que ça les a rapproché ? Quel est son rapport à l’argent aujourd’hui ?Concrètement, il faut vous interroger sur tout, en tout temps, à toute occasion. Il faut vous mettre dans la peau d’un être particulièrement curieux qui veut TOUT savoir de votre personnage : une réponse entraine une autre question et vous devez être capable de répondre à toutes. En faisant cela, vous aurez déjà beaucoup de choses à raconter.

 

LISTING DES ETAPES D’UNE VIE

 

Une autre manière de faire, est de faire préalablement un listing des étapes d’une vie. Si vous préférez remplir des formulaires pour compléter l’histoire de votre personnage, cette technique permet de « baliser » un peu plus ce que vous devez raconter.Un exemple de listing peut être : la naissance, l’enfance, les premiers pas, l’école, l’adolescence, la première infraction aux lois, la première copine, le premier véhicule, la première responsabilité, la première douleur, l’âge adulte, la première perte d’un être cher, le premier baiser etc… Ensuite, pour chacune de ces choses, vous vous interrogez sur la manière dont ces évènements se sont passés (ou non) pour votre personnage, en adaptant cela au monde dans lequel il vit (par exemple, si vous évoluer sur un forum Harry Potter, vous pouvez changer « ses premiers pas » par « ses premiers actes de magie »).

 

S’INSPIRER

 

Aussi, n’hésitez pas à vous inspirer de personnages que vous aimez. Il ne faut surtout pas copier EXACTEMENT son histoire, mais vous pouvez prendre ici et là quelques éléments.Par exemple, imaginons que mon personnage vit dans un monde steampunk. Je n’ai aucune idée de l’histoire que je veux lui donner. En revanche, je sais que j’adore Arya Stark de Game of Thrones. Dans ce cas, je peux m’amuser à retirer chez elle l’élément qui m’inspire, qui me plait. Chez Arya, j’aime sa volonté d’aller contre les choses qu’on souhaite lui imposer et de vouloir être libre, faire ce qu’elle veut. Très bien, je peux donc décider de faire de mon personnage quelqu’un qui lutte lui aussi contre la condition qu’on essai de lui imposer. Est-il un esclave en manque de liberté ? Je ne le sais pas encore, par contre, je sais que j’adore également Robin des Bois, parce qu’il vole aux riches pour donner aux pauvres et j’adore l’idée de la justice. Eh bien, rien ne m’empêche de mixer Arya avec Robin des Bois. Arya m’intéresse pour sa lutte, Robin pour son sens de la justice et son rapport au bas peuple. Et là voyez vous, une histoire commence à apparaitre : mon personnage pourrait être l’enfant d’un riche industriel, mais qui au lieu d’étudier et de suivre ses obligations préfère aller jouer avec les enfants pauvres (on retrouve la lutte contre sa condition d’Arya et le rapport à l’argent de Robin) au point qu’il souhaite voir un jour son père ruiné et souhaite distribuer l’or à ses amis. Voilà, avec ça, j’ai déjà pleins de choses à imaginer et raconter ! Je me suis inspiré de deux personnages que j’aimais, pourtant mon personnage est différent. Soyez inventif !

 

NE PAS TOUT REVELER

 

Maintenant, j’aimerais souligner un point : l’histoire de votre personnage est avant tout là pour vous. Dans un second temps seulement, pour les autres. L’erreur fatale serait de dévoiler toute son histoire du premier coup à l’ensemble des joueurs, ce qui le rendrait beaucoup moins intéressant. Il est important que vous connaissiez le plus de choses possibles de votre personnage, mais ce n’est pas le cas des autres joueurs qui évoluent avec vous : eux veulent le découvrir petit à petit. Gardez donc une part de mystère ! Cela étant dit, noté aussi qu’un passé de personnage évolue sans cesse. En effet, au fil de votre jeu, il peut arriver que vous ne deviez modifier quelque chose dans le passé que vous aviez écrit, pour plus de cohérence ou parce que vous en avez envie : ce n’est pas grave ! Vous êtes là avant tout pour vous amuser, tant que vous ne changez pas tout et pas tout le temps, cela ne devrait pas changer de problème, alors allez-y x)J’espère que ce billet vous aura aidé à y voir un peu plus clair et que grâce à lui vous pourrez bientôt vous lancer dans les méandres de l’écriture !

Simon Foucher

Simon est étudiant en scénarisation transmédia. Touche à tout depuis son premier contact avec un ordinateur, il s'intéresse à toutes les formes d'expressions allant de l'écriture à la vidéo d'animation en passant par le graphisme ou même le code. Passionné de jeux de rôles par écrit, la question de la simulation et le world building est au coeur de ses réflexions. Il suit de très près les progrès de la réalité virtuelle.

One thought to “VBLOG 3 : L’HISTOIRE DE SON PERSONNAGE”

  1. Encore un très bon article ! (Oublie pas ton article en cours sur les métiers possibles grâce au jeu de rôle textuel d’ailleurs, j’ai hâte de le publier ;))

    Beaucoup de romanciers ont des dossiers complets sur leurs personnages, qui leur servent d’annexes, de repères lorsqu’ils écrivent des passages les mettant en scène. Mais ils ne les révèlent pas à leurs lecteurs ! Et on ne trouvera pas ces fiches dans leurs romans : ce serait trop long déjà ! mais cela en révélerait peut-être trop ? Dans le jeu de rôle textuel je pense que c’est pareil : le plus important, c’est que ce soit le joueur qui maîtrise totalement son personnage, mais c’est inutile de donner TOUTES les informations aux autres membres du forum RPG.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *